Pistolet à rouet cavalerie bernoise vers 1600

Exceptionnel pistolet à rouet de la cavalerie bernoise vers 1600. Platine à rouet classique de l’époque non poinçonnée avec système de sécurité.   Monture en fruitier noirci, canon à pans sur un tiers puis rond portant au tonnerre le poinçon bernois ainsi qu’un d’armurier inconnu à ce jour.

Il semble qu’un même exemplaire est conservé au musée Historique à Berne

 


Prix sur demande

Brevet d’honneur décerné par le 1er consul

Brevet d’honneur décerné par le Premier consul au citoyen Triaire Joseph

pour ses actions d’éclats pendant les guerres de la République

Capitaine de chasseurs à cheval de la Garde des Consuls il reçoit un sabre d’honneur.

Chef d’état major de Eugène pendant le premier Empire

Général de brigade en 1813

 


Prix sur demande

Poire à poudre allemande fin 16ème début 17ème

Poire à poudre allemande du 16ème  ronde, en bois évidé, motifs incrustés en corne de cerf, fermeture d’origine en laiton pompons de garniture anciens.

Provenance ancienne collection Ernest Berger Lausanne


CHF 1'950.00

mouchoir d’instruction de l’armée française fin 19ème

Mouchoir ou  foulard  d’instruction, fin 19ème de l’armée française

66 cm X 76 cm


CHF 180.00

Ordre St-Stanislas Russie Fin 19ème en or/émail rouge

Ordre de St-Stanislas Russie fin 19ème début 20ème en or et émail rouge

poinçons russes avec son ruban d’origine


CHF 1'150.00

Ordre de St-Anne fin Russie 19ème en or

Ordre de St-Anne de Russie fin 19ème en or émaille, poinçonné, avec son ruban rouge et jaune.  En parfait état


CHF 950.00

Fusil à silex Vaud Prix de tir du 14 avril 1809

Fusil à silex Vaud  « Prix de tir » .  Il a été décerné en 1809. Il porte la plaque qui mentionne                                                                                               « CANTON DE VAUD »                   « TIR DU XIV AVRIL MDCCCIX »

Sur le tonnerre du canon se trouve le poinçon « LP » dans un écusson  du canton de Vaud et sur la platine un »C » pour désigner « Coulaux » à Klingenthal.

Ce fusil suit  les caractéristiques  des fusils décernés  comme prix de tir. soit : une sirte de clou sous la plaque de couche, poinçon « LP »sur le tonnerre du canon, , garde doigts sous le col de crosse, deux vis en contre platine pour maintenir la gâchette  et la suspension  de bretelle ainsi qu’un tunnel de baguette entre l’embouchoir et l’anneau de bretelle.

Il a sa baïonnette portant le poinçon « CV » ainsi que sa bretelle d’origine.

 


CHF 4'400.00

Epée de la fin du 18ème Centre Europe

Garde en laiton ciselé de feuilles, à une branche, coquille en forme de coeur, lame à la colichemarde,  bleuie et dorée  au tiers, poignée en bois recouverte par un filigrane en argent d’origine

Europe centrale


CHF 1'750.00

sabre de sapeur de la Garde Impériale fin 1er Empire

Sabre de sapeur de la Garde Impériale fin Empire  (1814-1815)

Garde en bronze, pommeau en forme de tête d’aigle, croisées présentant une tête de lion sur l’avers et le revers.. Quillons droits se terminant par une tête de lion. Lame, à un pan creux  incurvée,  à dos de scie, signée au talon « Coulaux Klingenthal » .

Bouterolle en laiton, en suite avec la chape qui présente un bouton en forme de tête de lion.  Chaque poignée était couleur en deux parties puis ciselée donc chaque sabre offre des différences.

Voir les cahiers de Christian Aries fascicule 2 1969 figure 4  (Musée de l’Armée coll. Brunon exposé à Salon de Provence)

 

Ce sabre est parfait et  suit le règlement pour la Garde Impériale


CHF 4'800.00

Médaille dite de Langenthal 1822 en argent

les 17 et 18 juillet 1822 le corps des officiers bernois invitèrent tous les officiers suisse à Langenthal. Ce fût une grande fête qui eut un retentissement dans toute la Suisse.

Les auteurs de cette médaille commémorative sont les graveurs genevois Louis Fournier (1770-1837) pour l’avers, soit les 22 drapeaux des cantons suisses avec l’incription « Que l’esprit de nos pères soit avec nous » alors que le revers a été gravé par Antoine Bovy 1765-1832) le serment du Grutli avec la date  XVII  nov.e MCCCVII »

Cette médaille symbolisait la Suisse réconciliée. Les motifs  servirent a  garnir les épées et les sabres jusqu’en 1840


CHF 550.00

Baïonnette-bouchon Suisse de la deuxième moité d du 17ème

Baîonnette-bouchon du canton de Berne de la 2ème moitié du 17ème Elle se mettait dans la bouche du canon du fusil à mèche de cette époque après le premier tir. De cette manière elle allongeait le fusil pour se prémunir contre la cavalerie et, de ce fait, remplaçait les piquiers qui avaient été retirés comme arme combattante.

C’est la première baïonnette réglementaire.

Longueur totale de  49,4cm lame avec un contre tranchant de 32,2cm poignée en bois,                        la croisée servant d’un côté de tourne vis et de l’autre  côté d’un marteau. Au talon de la lame se trouve un « C » marquage du fourbisseur  (inconnu)                                                                                                                      Elle servait de couteau de défense et d’outil.

Le musée militaire  de Morges présente plusieurs exemplaires


CHF 950.00

chausse-trappe du 17ème

La chausse-trappe est la mine anti-personnelle d’autre fois, Elle servait à ralentir les troupes ennemies en blessant les pieds des chevaux et des soldats. Elles étaient jetées au sol sur les chemins de vant l’avance des troupes ennemies.

 

En efer forgé de 7,5cm de hauteur


CHF 80.00

Revolver fabriqué Sauerbrey à Bâle « Colt Navy 1851 »

Rarissime revoler fabriqué par V. Sauerbrey à Bâle, gravé, No 22, (fabrication environ 30 pièces) canon bruni (pelade) et portant la marque en or sur le canon « V. Sauerbrey in Basel » « Guss stahl   Engl: »  gravure sur le barillet et sur la carcasse.  En très bon état de marche.                                                                                                                             Ce type de revolver a été utilisé par les officiers suisses.                              Voir publication sur Valentin Sauerbrey in Basel ainsi que sur le livre de E. Heer  Die Faustfeuerwaffen von 1850 bis zur Gegenwart   p. 238-39 Revolver du musée Historique de Bâle exemplaire No 20

Etat II


Prix sur demande

Brevet de porte drapeau d’élite Canton de Vaud 1825

Brevet de porte drapeau d’élite Canton de Vaud 1825

Décerné à Monsieur Charles André Félix ROCHAT du Pont nommé porte drapeau du Bataillon d’élite de l’arrondissement no 5 daté de 1825

Etat II-III

 

Rare document (défraichi)  de la période des milices vaudoises


CHF 240.00

Cordon en laine rouge

Cordon en laine roue avec  raquette et 2 glands, probablement pour cornette d’artillerie soit cantonale ou fédérale.

Etat I


CHF 150.00

Sabre d’officier d’état major canton de Vaud 1838

Sabre d’officier d’état major  1838, garde en laiton autrefois dorée,  poignée en bois recouvert de peau de raie filigrané. Excellente lame à l’état de neuf, gravée à l’eau forte. Pointe en langue de carpe. Fourreau en fer présentant deux anneaux de bélière  autrefois dorés.

Etat I

Il s’agit du modèle 1838, sans croix Suisse sur la lame ou sur la garde.

Les deux anneaux de bélière  en cuivre (sic) selon l’ordonnance  sont le signe distinctif d’officier d’état major (loi militaire vaudoise de 1838). Ce sabre est porté indifféremment par les officiers d’état major de toutes les armes confondues dans le canton de Vaud.

En 1838, ce sabre est mis à l’essai dans le canton de Vaud et deviendra le modèle 1842 Suisse.

 


CHF 1'350.00

Carabine modèle 1838 Vaud transformée pour le tir.

Carabine modèle 1838 Vaud transformée pour le tir vers 1855-1860, réduite en calibre 10,4mm, demi fût, crosse anatomique, diopter au col de crosse, suppression de la hausse réglementaire. Elle est signée sur le canon « DUVOISIN A BONVILLARD »

Etat II


CHF 1'150.00

Fusil de chasse à 2 canons juxtaposés, à percussion, de Vannod à Lausanne

Fusil de chasse à 2 canons juxtaposés, à percussion, de Vannod à Lausanne.  Fusil à percussion signé sur les platines ainsi que sur le canon en lettre d’or « Vannod à Lausanne »  cal. 16mm vers 1850-1860

 

Etat I-II


CHF 550.00

Sabre de sous-officier de la gendarmerie

Sabre de sous-officier de la gendarmerie Vaudoise, fin XXème, garde en laiton (selon le modèle 1822 France) avec sa dragonne réglementaire en laine bleue et or. Lame blanche de ALCO à Solingen.  Fourreau en cuir noir chape et bouterole en laiton

Etat I-II

Ce modèle de sabre n’est plus donné à chaque gendarme comme autrefois.


CHF 480.00

Canne de tambour-major No 37 Zeughaus Bern 1820-1840

mmmmmmmmmmmmmmmm


CHF 950.00

Hausse-col Garde Royale 1815-1830 France

mmmmmmmmmmmmmmmmm


CHF 550.00